Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 06:34
"Torko-chachak des montagnes de l'Altai"
La encore, un projet fleuve encore au stade de ruisseau, mais cette fois ce n'est de la faute de personne, juste une scenariste qui a trop bien travaille.  Nous avions demande a Tamara Mukanova (deja presentee sur le blog) de nous ecrire quelques lignes sur son enfance dans l'Altai en pensant que ce pourrait etre un bon point de depart pour un album jeunesse. Bien sur Tamara avait commence par nous repondre que non, son enfance n'avait rien d'interessant ou de romanesque, que ce n'etait pas parce qu'elle se battait a mains nues avec des grizzlies ou parce qu'elle avait gagne une voiture a un concours de tir a la carabine (ca c'est vrai) qu'on pouvait en faire une bande dessinee, non vraiment vraiment vraiment, mais pour nous faire plaisir elle allait jeter peniblement quelques idees sur le papier... et quelques jours plus tard en lui rendant visite avec Sana pour tenter de la convaincre, 30 feuilles dactylographiees et agraffees nous attendaient sur le bureau avec un petit bloc rempli de croquis. Sana a eu un petit rictus inquiet en voyant le nombre d'histoires qui etaient pretes a dessiner, et une grimace plus franche encore quand Tamara nous a dit que ce n'etait que le debut. Nous nous sommes donc mis d'accord pour commencer par dessiner les premieres planches d'un des chapitres en guise d'essai, pour Sana, pour Tamara, pour moi aussi, avant de voir plus loin. Et ca donne ceci.
Au debut de l'annee j'avais propose aux eleves de travailler en binome scenariste-dessinateur, mais l'idee n'avait pas emballe grand monde, chacun semblant tenir farouchement a ses idees, ou au contraire en ayant trop honte pour les montrer. Tout le monde a donc dessine de son cote sans forcement montrer son projet, et sans l'interet des discussions qui en auraient suivi.
Dans le cas de Tamara l'exercice etait delicat a plusieurs titres. C'etait sa premiere experience de scenariste de bande dessinee, pour elle qui etait realisatrice et c'etait surtout sa premiere experience d'autobiographie. Il a fallu donc, en plus d'accepter la vision de la dessinatrice, accepter egalement que celle-ci modifie parfois ses propres souvenirs. Cette etape est toujours difficile mais, dans ce contexte particulier ou chacun se retrouvait debutant et ou la difference d'age entre Tamara et Sana creait reel sentiment de filiation, le passage du scenario a la bande dessinee s'est fait sans probleme.
Dans ce chapitre Tamara est invitee par son oncle pour aider son epouse qui est enceinte, et pour garder le troupeau de moutons. Forcement le troupeau desobeit a sa jeune bergere, trop occupee a lire Poushkine allongee au soleil ou a jouer avec le chien, et les moutons s'aventurent dans la foret d'ou Tamara aura le plus grand mal a les faire sortir, jusqu'a ce qu'elle trouve LA bonne idee.









Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 06:15
Bon, nous abordons maintenant les fameuses bd de 300 pages qui se sont resumees a 3 pages dessinees en vitesse l'avant-veille de l'expo... et qui malgre tout sont plutot sympas. "Nero" est une fourmi domestique qui, une fois echapee de son terrarium entreprend de debarasser la maison d'une armee de cafards stupides, avec l'aide d'une araignee debonnaire. Donc le petit heros, ingenieux et intrepide, le meilleur ami du heros, gentil et tres costaud, et une armee d'imbeciles, le schema est eprouve, et pour avoir vu le storyboard au complet, il fonctionne plutot pas mal.
Tynysh est le seul garcon que j'ai croise ici qui possede sur son telephone portable de magnifique cliches de fourmis au lieu des habituelles Jessica Alba ou Angelina Jolie. En tant qu'ecologiste convaincu cela me ravit, mais un peu moins quand il s'agit de retoucher 6 fois les couleurs de la couverture pour que la fourmi ressemble e-xa-cte-ment a celle de la photo...




Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 05:46
On continue avec un conte traditionnel, un peu revu et adapte aux gouts du jour par Mika Dungenbaeva avec un bel Hummer en lieu et place de monture pour le heros et un fusil a canon scie pour remplacer l'arc et les fleches. La colorisation, une fois n'est pas coutume, a ete faite par Mika elle-meme, patiemment, j'ai recu la derniere planche hier matin. Comme Aigul, Mika n'etait pas eleve de l'academie, elle travaille comme architecte, et il n'etait pas forcement evident pour elle de venir en cours et de consacrer du temps a ce projet, ce qu'elle a fait, et tres bien.

Une fois encore je tiens a m'excuser pour la taille des images et des textes illisibles, limite blog oblige, mais 1/ qui parle russe dans la salle 2/ l'important pour l'instant est de mettre en ligne les planches pour qu'elles soient visibles 3/ comme le projet a des chances de se prolonger il est probable que l'on cree un petit site ou cette fois les planches seront visibles en taille normale (600 px de large) et surement toutes colorisees.

Comme je parle de projets, quelques bonnes nouvelles commencent a tomber : les planches des eleves et peut-etre quelques eleves feront le voyage a Moscou du 14 au 19 mai pour une conference consacree au cinema d'animation dans les anciens pays sovietique, et nous sommes en contact avec le festival de bd de Saint Petersbourd qui se tiendra en septembre prochain. Fasse que les dieux de l'academie nous entendent et ouvrent leur portefeuille pour nous offrir les billets de train. Il y a encore d'autres projets, en Asie Centrale, mais la il va falloir que je trouve beaucoup de dieux pour le financement, c'est ce a quoi nous nous occupons aujourd'hui avec Guimourat Bekishev et Asiya Mahtaevna, la doyenne, qui ont la gentillesse de m'aider dans ces demarches.






Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 05:35
"Neponimane" / "Incomprehension", la seconde version de l'histoire de Gulmira presentee il y a quelques semaines sur le blog.






Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 11:42
La feuille, ou la lettre, "pismo" en russe. Histoire de Turdybek Maidan Uli, ou un riche homme d'affaire recoit dans son bureau une de ses nombreuses fiancees qu'il peine a reconnaitre. Le reste est histoire de quiproquo avec une lettre que la jeune femme croit etre ecrite par une concurrent alors qu'il ne s'agit, au bout du compte, que d'une simple invitation a un concert.











Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 07:22
En russe on dit "daroga" pour la route,  "trassa"  - "jol" en kazakh -correspond plus a la piste ou a la route cabossee, ce qui s'accorde assez bien avec les grandes steppes du pays. "Jol" est une  histoire fantastique, assez sombre qui melange assez habilement trois personnages relies par une meme femme, esprit malefique qui  passe le plus clair de son temps a formenter des accidents mortels sur cette fameuse piste pour collectionner les cadavres.  Dylshad est un des seuls eleves qui maitrise suffisament Photoshop pour pouvoir s'en servir utilement (remplissage noir, pluie) en evitant les effets deplaces. C'est aussi un des seuls a avoir reelement construit son recit en amont, avec des cadrages et des enchainements tres cinematographiques et un jeu sur le temps des recits.

"Jol" fait partie de ces quelques histoires, bien pensees et efficaces, qui meriteraient d'etre redessinees par le meme auteur dans quelques annees, ou des aujourd'hui par un dessinateur professionnel



Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 06:20
On change de registre avec une histoire plus franchement comique et assez simple - plus une succession de gags qu'une veritable histoire en fait, dessinee par Dastan Kishkentaev, un eleve qui etait deja present l'an dernier avec ses hamburgers et qui a persiste cette annee.
Dastan est donc arrive avec son idee des le mois de novembre, un garcon perd son portefeuille dans le bus et se retrouve sans argent au moment de payer son hamburger, ou alors non : un garcon qui perd son portefeuille dans le bus mais une grand-mere le trouve et le lui rend - mais merde dans ce cas-la plus de probleme pour payer le hamburger - alors la grand-mere ramasse le portefeuille, le vide, puis le rend avec un sourire angelique... comme ca c'est mieux...
Bref Dastan a eu le temps d enchainer les storyboards et de construire patiemment son histoire, et ca se voit a plusieurs petits effets comme la poursuite du bus, les ombres chinoises ou les bruitages... mais a bute sur la fin assez longtemps avant de s'en sortir par cette petite pirouette qui rappelle etrangement l'hesitation de milou devant la flaque d alcool de "Tintin au Tibet", sauf que la c est le bon qui gagne...




Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 13:17
Ou "Argent", petite fable sans parole dessinee par Guljan Eskendir. Detail amusant : comme Guljan vient d'Urumchi nous avons situe l'histoire en Chine (voir par exemple les facades des batiments de la premiere planche), mais quand les eleves chinois ont cherche comment retranscrire les sons, pour le tintement des pieces qui s'entrechoquent, pour le bruit du baiser donne a la piece, ou pour la chute finale - "diling giling", "smack" et "boum", ils se sont rendu compte qu'il n existait pas de maniere d'ECRIRE en ideogrammes ces sons qui existent, contrairement au japonais qui dispose pour cela de l'alphabet katakana. Le preobleme a ete facilement regle pour les histoires ecrites en russe avec l'alphabet cyrillique et en kazakh avec un alphabet voisin.
Donc "Tengue" est une histoire muette, ce qui ne pose pas de probleme vu son aspect metaphorique.




Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 12:52
En francais : "Ma visite au zoo". Petite histoire de Aijan Erimbetova, 11 ans qui commence tranquillement par une promenade au milieu des cages, glace a la main, et qui finit plus etrangement avec un reve premonitoire et la visite d'un bouc a l'ecole primaire. J ai ete assez surpris par Aijan, d'abord parce qu'elle n'a jamais voulu prendre sa feuille autrement qu'a l'horizontale pendant 6 mois malgre de tres patientes explications, ensuite parce qu'elle inventait a chaque cours une nouvelle histoire qu'elle refusait de finir, et finalement parce que, mine de rien "Ma visite au zoo" est plutot bien fichu et bien reflechi pour une enfant de 11 ans.
Comme sur Danatai, seule la premiere planche est colorisee. C'est le cas pour toutes les histoires, a quelques exceptions pres, par manque de temps et parce que la mise en couleur etait trop compliquee a faire part les eleves eux-memes.




Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 12:07
Danatai, Danochka en russe, diminutif de Dana, jeune fille de 20 ans qui deteste son reveil, sa fac et les bus. Histoire dessinee par Aigul Izmaganbetova, jeune fille de 20 ans qui deteste aussi son reveil, sa fac et les bus.
J'avais deja parle d'Aigul il y a quelques mois, c'est une des rares eleves de la master-classe qui n'etait pas inscrite a l'Academie des Beaux-Arts, c'est surtout la seule qui n'est jamais venue en cours parce que son emploi du temps a la fac de design ne lui en laissait pas le temps, et qui venait donc le lundi soir.
Comme vous pourrez le constater Aigul aime beaucoup les mangas, mais ce qui est curieux encore une fois avec elle, c'est qu'elle n'en avait quasiment jamais lus ni regardes avant cette annee. Elle a commence par aller voir quelques sites dont je lui avais donne l'adresse au moi d'octobre et elle a fini par devaliser tous les sites de telechargement vers Noel. Elle est meme allee, pour ceux qui connaissent, jusqu'a regarder Evangelion, en commencant par l'episode 4.

Pour autant, meme si l'influence manga est tres marquee l'histoire n'est pas caricaturale, Aigul a un humour particulier (bete et mechant et tres drole) qui ressort dans son scenario et dans ses dialogues, et qui ressortira encore plus quand ils seront traduits en francais. Brievement il y est question d'un prof qui meurt, d'une eleve qui fait la fete, puis de la meme eleve qui s'effondre quand elle apprend que ce n'etait qu'une blague, que le prof est vivant et que l'examen aura bien lieu.



Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article