Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 16:56
 

Juste avant le jour de  l'an, de ce que tout le monde est encore ou de nouveau sobre, voici deux dessins animés  réalisés l'an dernier pour le diplôme de fin d'étude (cinq années) par Talgat Nurbai Uli et Sana Sabyrgalyeva, deux de mes élèves. J'étais présent à la projection de ces courts-métrages au mois de juin, et j'avais repéré leur travail qui se distinguait vraiment de ceux des autres étudiants.  C'est à dire  qu'ils avaient pris comme tout le monde de vieux contes kazakhs comme sujet, mais en les traitant à leur manière, avec un style personnel, graphique et narratif - donc déjà un certain recul prometteur. J'ai juste eu le temps de les rencontrer avant de prendre l'avion pour leur présenter le projet et leur demander s'ils souhaitaient en faire partie, et nous nous sommes quittés sur un vague accord dubitatif, auquel je me suis accroché fermement, sachant que j'aurai sans doute peu d'élèves de leur niveau dans la masterclasse.
J'ai donc repris contact avec eux à mon retour à Almaty, après presque trois mois d'absence et ils se souvenaient encore de moi, et ils étaient d'accord pour participer au projet, malgré les cours de Magistratur pour le premier (post-diplôme) et un travail à Kazakhfilm pour la seconde.
Pas besoin de vous expliquer les goûts et les sources d'inspiration de ces deux élèves, c'est un peu plus qu'évident.


 
On commence avec le dessin animé de Talga Nurbai Uli - c'est assez marrant de voir tout ce qu'il a pris dans les codes visuels des mangas et des animés, sachant qu'il ne parle pas un mot d'anglais, ni de japonais a fortiori, et qu'il n'y a pratiquement aucun manga publié ou distribué ici. Aussi marrant de voir la réaction du jury lors de la présentation de son dessin animé - de loin le meilleur et le plus original : tous les professeurs ont regretté, outre un traitement exotique, une animation "saccadée", "baclée" et "pas assez souple" ; et c'est vrai qu'en regardant les vieux cartoons russes on a une impression de démultiplié assez inconfortable qui contraste avec le rythme des mangas. Bref, l'ouverture est encore difficile, mais c'est encourageant. Des dessins de Talgat dès que scan aura fini de les manger.



Tamaktyn...


Le dessin animé de Sana Sabyrgalyeva. Techniquement c'est encore maladroit, mais contrairement à pas mal d'autres dessins animés ici, il faudra que je les trouve pour la comparaison, il y a de vrais personnages, avec du caractère, et pas un simple héros surpuissant opposés à trois méchants insipides. Et aussi un sens du cadrage et de la mise en scène. La encore, petits détails amusants : Sana m'a dit avoir choisi Adrian Brody et Jim Carrey comme personnages parce qu'elle se faisait tellement chier à dessiner les intervalles, comme pas mal d'animateurs qui doivent faire tout le travail eux-même, qu'elle voulait au minimum dessiner des visages qu'elle aimait. Détail moins amusant, le choix d'acteurs américains pour un dessin animé kazakh n'a pas été apprécié par tous... Maintenant si quelqu'un connaît le mail perso d'Adrian, ça ferait plaisir à Sana, et pareil pour Myazaki et Talgat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires