Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 18:50
Voici comme promis quelques unes des histoires dessinées l'an dernier. Je reprécise rapidement le contexte : la  masterclasse avait duré 2 mois soit 8 séances pour faire théorie ET pratique, exactement le temps dont on dispose aujourd'hui pour la pratique uniquement. Le projet était le troisième du genre après la venue des deux auteurs francais les années précédentes (Louis en 2006, et j'ai  oublié le nom du premier).
Parmi les élèves tous les niveaux étaients représentés , de la première à  la cinquième année, mais uniquement en section animation - pas le temps de recruter d'autres élèves à part un garçon en section peinture ( celui dont j'ai trouvé par hasard une  page de bd  dans un magazine hier).

Je m'attendais logiquement à ce que les élèves de première année soient à la traîne, au dessin comme au scénario, et pourtant ce sont eux qui ont sorti les meilleurs travaux, de loin. A la fois plus consciencieux ( timides, la plupart arrivant juste à Almaty) et obligés d'aller chercher plus loin des idées qui compensent leur manque de technique. Jusqu'à aujourd'hui je n'ai pas encore vu d'histoire plus simple et plus fidèle à ce que je demandais que celle que m'a dessinée Gulmira, une élève chinoise d'Urumqui (la ville la plus éloignée de la mer d'après le Lonely Planet, qui ne lui trouve que cet intérêt...)  Le résumé en deux lignes : Gulmira vient d'arriver d'Urumqui, ville chinoise en partie kazakhophone, à Almaty où elle loge dans une résidence étudiante et elle ne parle bien entendu pas un seul mot de russe - peut-être la raison pour laquelle je me sens si concerné.  Un jour où elle est malade elle se traîne péniblement jusqu'à la pharmacie acheter de l'aspirine mais la vendeuse, elle aussi kazakhe, ne parle que russe, et l'engueule en lui reprochant de ne pas parler  sa langue.  A bout de force et affolée Gulmira s'évanouit au milieu de la pharmacie et se réveille aux urgences de l'hopital, entourée de médecins, russophones...

J'avais demandé des histoires personnelles qui parlent du kazakhstan aujourd'hui, c'est exactement ce que j'attendais.

Une autre idée qu'elle n'a pas utilisée, mais qu'elle fera cette année car elle va reprendre son histoire pour la redessiner, le kazakh parlé par les chinois de la province Oïghour s'écrit encore en caractères arabes ( c'est étrange que ce soit cette région qui a constitué la limite orientale des invasions perses et turques, si je ne me trompe pas, qui en garde les plus vieux souvenirs, mais que ce soit l'URSS de Staline, ou la Chine de MAO, personne ne s'était aventuré jusqu'à la ville la plus éloignée de la mer, qui a donc été relativement épargnée par le nivellement culturel, jusqu'à il n'y a pas très longtemps où un certain remaniement ethnique a été décidé par les chinois). Bref on avait l'occasion de mélanger trois lettrines qui illustreraient l'incompréhension dont a souffert Gulmira : l'ecriture arabe lorsqu'elle parle ou pense, l'écriture russe pour le contexte - affiches, pharmacie - la vendeuse, les médecins, et l'écriture kazakh inspirée de l'alphabet russe quand la vendeus engueule Gulmira. A priori ce sera pour cette fois et vous serez juges des progrès.

Ca s'appelle... je ne sais pas encore comment, et c'est dessiné par Gulmira Kuaniday.

Gulmira-2007-01.jpg
Gulmira-2007-02.jpg
Gulmira-2007-03.jpgMERCI DE LAISSER UN COMMENTAIRE AUX ELEVES QUI SAVENT QUE VOUS REGARDEZ LEUR TRAVAIL

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article

commentaires

olivier Ferra 01/02/2008 16:03

Très bon boulot !!

Nicolas Journoud 02/02/2008 09:31

Merci pour elle. Comme je l'ai déjà dit je crois dans le texte, cette histoire a été la bonne surprise de l'an dernier. Comme les dessins sont encore maladroits Gulmira est en train de redessiner une nouvelle version, avec 2 planches supplémentaires, et évidemment ce que l'histoire avait de fort par sa sobriété risque de se diluer dans le récit, c'est un risque à prendre. A voir d'ici quelques semaines.

shiny star 30/01/2008 11:34

Story covers real problem which exists in Kazakhstan. I like the way of organizing pictures. Excellent

Nicolas Journoud 02/02/2008 09:28

Thanx for the comment.Yes, it's a very good strip, Gulmira has been maybe the only one who last year really understood the kind of story I was waiting for, simple personal experience wich explicites national reality. She's now writing a new version of the same story with new pictures wich will use arab kazakh, russian kazakh and russian language. It will be on the blog within 2 months.

ao dominique 29/01/2008 16:48

Bravo , on attend la traduction mais on a presque tout compris tellement c'est bien dessine !

Nicolas Journoud 02/02/2008 09:25

Pas de traduction pour cette version parce que Gulmira est en train d'en dessiner une nouvelle un peu plus longue, avec de plus jolis dessins. Ce sera donc pour la mi-mars. Mais effectivement, dans ce cas, pas besoin de comprendre le texte, l'histoire est suffisament claire.