Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 17:33
Parmi les petits exercices donnés à mes élèves – et en attendant les petits cahiers dont je vous parlerai bientôt – je me suis amusé ces premières semaines à leur faire dessiner des portraits à la chaine, chronomètre a la main. Pour ca, outre Kairat mon traducteur et moi-même, j’ai appelé à la rescousse plusieurs amis pour servir de modèles (merci AnnaSan, merci ConstantinSan).

Le but du jeu, classique mais efficace : pousser les élèves suffisament loin dans l’inconfort (temps, contraintes imposées, modèles...) pour que le dessin, le style du dessin, ne soient plus un but en soi mais seulement un moyen de s’exprimer – au même titre à terme et dans une certaine mesure - dans leur bande dessinée que les dialogues, le découpage, les codes iconographiques... On pourrait d’ailleurs pousser assez loin la réflexion sur le role de l’image, de l’esthétique, et en général de l’apparence au Kazakhstan, jusque dans la vie courante et les règles sociales, il y aurait pas mal de choses intéressantes à dire, mais ce sera pour un autre post ou un autre blog.

Autre but de l’exercice : décomplexer les élèves les plus timides, faire oublier les différences de niveaux, et si possible les faire s’amuser, par exemple : dessinez-le comme un pirate, une geisha, un grand-père, un chien... (pardon AnnaSan, pardon ConstantinSan, pardon Kairat, pardon Sylvain).

Le résultat a été classique, lui aussi : les plus doués se sont d’abord cantonnés dans leurs habitudes, les plus maladroits dans les stéréotypes (petite devinette : quel est le pourcentage de tour eiffel dans les portraits qu’ils ont fait de moi ?) et les petits nouveaux, eux, se sont amusés. Mais finalement, après 2 ou 3 cours tout le monde a commencé à sortir de ses retranchements et à s’aventurer en terrain inconnu. Et puis du portrait au portrait cadré, puis du portrait cadré au cadres juxtaposés et des cadres juxtaposés à la bande dessinée il n’y a qu’un pas qu’on a franchi tranquillement. Les élèves encore peu à l’aise techniquement ont souvent cherché à compenser leur maladresse, soit par une idée, soit par un décor, et les meilleurs, outre la qualité du dessin sont allés chercher dans la posture et le caractère des modèles. On se retrouve donc pour un meme modèle avec 3 ou 4 sortes de dessins différents : portrait classique, caricature, interprétation, petite scène... qui donnent déjà des naissances de styles.

On commence par le plus agréable : se venger du prof...

 


Murat Alimov

Nicolas-Gulmira-copie-1.jpgGulmira Kuaniday


Sana Sabyrgalyeva

Nicolas-Juldyz-copie-1.jpgJuldyz Jangieri

Nicolas-Askhat.jpgAskhat Ismagulov

Nicolas-Guljan-copie-1.jpgGuljan


Kuanish Nagiz


Mika Dungendaeva


Nicolas-Tilek.jpgTilek Tileukazy

Turdybek Maidan
  
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Journoud - dans Dessins - РИСУНКИ
commenter cet article

commentaires