Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 08:34

 

Ça y est… Au bout de trois ou quatre cours, entre ceux qui connaissaient le projet, ceux qui sont venus par curiosité, ceux qui sont entrés par hasard, ceux que je suis allé chercher et ceux qui ne sont jamais revenus ou ceux qui se sont enfuis à la pause ou pendant le cours, nous avons maintenant un groupe d’une quarantaine d’élèves assidus, plus quelques autres qui viennent aux séances du lundi, qui ont glissé de la bibliothèque en travaux au café d’à côté.

Comme les heures et le travail de la master class n’ont pas été intégrés dans les cursus mais s’ajoutent pour l’instant aux emplois du temps déjà chargés, la plupart des étudiants sont des élèves de première année ou de seconde, ceux de dernière année qui seraient a priori les plus intéressants sont pris par la réalisation de leur travail de fin d’étude, et ceux qui sont diplômés ont déjà souvent un travail. Le recrutement se fait donc à présent au coup par coup, au gré des rencontres, l’objectif étant de rencontrer des professionnels qui pourraient rejoindre le projet en cours de route pour l’écriture des histoires.

Parmi les élèves de cette année une bonne partie vient du département d’animation, et étaient déjà présent l’an dernier pour la précédente master class. Détail curieux : presque tous sont d’ethnie chinoise - ouïgours - mais de nationalité kazakhstanaise, ce qui fait qu’aucun ne parle russe couramment - donc double traduction des cours et des consignes - et que la plupart écrivent encore le kazakh en caractères arabes ou signent leurs dessins en chinois, ce qui me facilite le travail.

Autre curiosité amusante : presque tous les élèves du département d’animation sont d’ethnie kazakhe ou chinoise alors que les étudiants du département réalisation qui composent la seconde moitié de l’effectif sont tous russes … Du coup je me retrouve en cours avec des petits groupes d’élèves qui se rejoignent en fonction de la langue, puis du département d’étude, puis de la classe – les Russes au premier rang avec les blocs de dessin grand ouverts, qui commencent à dessiner avant les consignes, les Chinois au milieu qui dessinent encore l’exercice précédent, le temps que tout le monde ait reçu la bonne traduction, les Kazakhs de l’animation au dernier avec le chocolat et les sodas qui finissent le petit déjeuner ou commencent le repas. Mais au final, curieusement, le résultat est assez homogène et plutôt prometteur. Même si les cultures sont différentes et chacun ici le répète plus souvent qu’à son tour, les influences sont les mêmes pour tous, avec un peu de comics américains et quelques mangas japonais ou chinois : le peu qu’ils connaissent de la bande dessinée ici est le même pour tous et ça leur fait au moins un point commun.

En plus de ces trois grands groupes, Russes, Chinois, Kazakhs, tous étudiants à l’école des beaux-arts d’Almaty, plusieurs élèves dessinent déjà pour les studios d’animation ou des magazines en tant que professionnel et d’autres élèves encore ont des parcours bien plus originaux : architecte, présentatrice de clips, critique d’art - qui  s’est enfuie - étudiants en design ou collégienne de 11 ans…

Pour l’instant le but est que tous ces élèves, plus ceux qui arriveront, les meilleurs comme les néophytes, prennent le même plaisir à découvrir la bande dessinée, s’amusent à dessiner, raconter. A partir du mois décembre l’écriture et le dessin des histoires commenceront, les rôles répartis suivant le talent et les capacités de chacun, et les meilleurs travaux seront publiés.

A partir de demain, présentation des élèves et de leurs travaux.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Journoud
commenter cet article

commentaires

Kamchate 09/12/2007 07:14

Bah, je suis la seule personne qui a commenté vos blogs! On continue la tradition? Les derniers recits sont ecrits si franchement! Ah, il me semble que l'an 2002 on assistait à une petite exposition de Maksim Kadarov a l'Ouralsk!

Kamchate 18/11/2007 12:18

Salut! Je suis bien étonnée par tout ça! Par votre biographie très riche malgré votra age, par votre passion et votre amour à votre métier, par votre vision des choses disant assez simples. Superbe! Dommage, que j'ai pas encore vu vos travaux.